Charnières de porte : un guide pour choisir entre différents types

par | Juin 25, 2024 | Uncategorized

Les charnières de porte, peut-être en raison de leur emplacement moins visible, sont sous-estimées, mais lorsqu’on envisage l’achat d’une nouvelle porte, il convient vraiment de faire le meilleur choix, car ce sont ces « petits éléments » qui soutiennent toute la structure et qui doivent donc être de qualité.

L’importance des charnières de porte

Les charnières sont les éléments qui fixent le panneau de porte au cadre. Elles sont certes petites et cachées, mais leur fonction est essentielle pour tout cadre de porte, c’est pourquoi leur qualité doit toujours être évaluée. La fluidité du mouvement et la mobilité de tout cadre de porte dépendent d’une charnière de porte, c’est pourquoi on les appelle souvent « charnières de porte ». Une porte de qualité combinée à une mauvaise charnière peut réduire la longévité de la porte elle-même et l’amener à s’user moins vite avec le temps.

Les charnières sont généralement en métal (acier, laiton, acier inoxydable), et bien que cela dépende du modèle, on peut dire que les charnières classiques sont composées de trois parties essentielles : la charnière qui reste immobile et qui est encastrée dans le cadre, une charnière qui agit comme un pivot et le vantail de la porte qui supporte l’élément mobile. Quoi qu’il en soit, un spécialiste de la vente de paumelle pour porte comme La Fabrique du Métallier, Parc industriel la Rivière de Mansac – 19520 MANSAC, peut vous aider à mettre la main sur le modèle qui vous convient le mieux. Vous pouvez vous attendre à une offre complète en ligne pour des produits de références de marques réputées de fabricants français.

Charnières de porte : aperçu des types

La première chose à prendre en compte lors du choix des charnières de porte est le poids de la porte elle-même. Il s’agit d’une information fondamentale que vous devez connaître. Elle est généralement fournie avec la fiche technique de la porte que vous achetez, sinon, s’il s’agit d’une porte déjà assemblée à laquelle il suffit de remplacer la charnière, il faudra alors s’équiper de balances spéciales et calculer le poids de la porte entière. Mais il y a un autre paramètre à prendre en compte, la capacité de charge. Cette valeur tient compte du poids nominal, du rapport entre la largeur et la longueur de la porte, et enfin de la fréquence d’utilisation estimée.

Selon le type, les charnières peuvent être à la fois porteuses ou seulement l’une d’entre elles porteuse et l’autre d’appui. Cette différence est étroitement liée aux modèles de charnières disponibles sur le marché :

  • Charnières Anuba
  • Charnières Pivot ou Pivot
  • Charnières encastrées

Charnières Anuba pour portes et fenêtres

Comme nous l’avons mentionné, les charnières sont appelées différemment selon leur type. Les charnières « Anuba » sont des charnières formées de deux éléments mâle-femelle qui se chevauchent. Ce sont les charnières les plus traditionnelles, et pour cette raison, les plus répandues et les plus utilisées pour les huisseries. Elles sont également appelées charnières « à vis », précisément en raison des deux éléments cylindriques, mâle et femelle, et des deux goupilles filetées qui sont insérées l’une dans l’ouvrant et l’autre dans le dormant.

Charnières à pivot ou pivotantes

Moins courantes, mais très efficaces, ces charnières sont idéales pour ceux qui souhaitent une porte sans impact visuel excessif ou sans éléments qui créent une discontinuité dans son design. Ce sont des charnières parfaites pour les portes au design minimaliste et leur nom dérive du type de porte qui les utilise. En fait, les portes dites pivotantes sont également appelées portes à pivotement, car elles sont équipées de ces charnières spéciales, qui remplacent les charnières plus classiques installées entre le cadre et le vantail de la porte.

Charnières cachées

Il s’agit de l’évolution la plus innovante dans le domaine des charnières de porte. Ce type de charnière est de plus en plus populaire, car il permet d’intégrer les portes et les charnières et de les dissimuler totalement. Cela favorise la conception des portes, qui ne souffrent pas d’interruptions invasives, et donne au cadre un aspect général plus homogène et plus élégant.